LA CONFEDERATION POUR LA DEMOCRATIE ET LE SOCIALISME -« CDS JEUNES » ÉVALUE LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DU 31 JUILLET 2022.

《La CDS-JEUNES est convaincue sur la base des FAITS que le Sénégal dispose d’un système électoral crédible contrairement à ce que véhiculait une certaine opposition. Sinon, l’opposition n’aurait pas gagné les Mairies de plusieurs villes et communes dans le pays et le nombre de députés à l’Assemblée Nationale》.

C’est par cette lecture de la Résolution Finale de sa Présidente Aminata SARR qu’à démarré le point de presse de la Confédération Pour la Démocratie et le Socialisme.

Section Jeunes (CDS-JEUNES) en vue de leur Journée d’études tenue le samedi 29 octobre 2022 au siège de la Ligue Démocratique (LD) dans la Commune de Grand Yoff à Dakar.

Une introduction de Momar SAMB, Secrétaire Général du RTA-S sur la situation politique et sociale du pays de Léopold Sedar SENGHOR, a permis aux Jeunes du CDS, venus en masse et représentés au panel par son bureau avec à la tête sa Présidente Aminata SARR, Lamine GUEYE, Khadija DIA, SENGHOR et BÂ.En effet il ya trois semaines de cela, le 25 août passé pour être précis, la Confédération Pour la Démocratie et le Socialisme (CDS) a organisé un point de presse qui avait pour ligne de mire « l’évaluation des élections législatives », une thématique reprise par la section jeunesse dudit parti, qui a pu évaluer de son côté et à sa manière ces joutes électorales complètement inédites dans l’échiquier politique sénégalais, avec une résolution finale, qui exhorte tous les acteurs politiques de l’opposition comme de la majorité à s’en tenir à un socle de consensus fort que PERSONNE NE PEUT VOLER LES ÉLECTIONS au Sénégal et épargner aux Sénégalais des débats stériles, des manifestations inutiles et de dépenses en milliards pour des audits répétés aboutissant toujours aux mêmes résultats.

Et déplore la faiblesse relative du taux de participation : 46,60%, qui sont causés par l’atmosphère de violence politique instaurée par l’opposition, ou de la période des élections tenues en plein hivernage, des inondations ou encore des difficultés liées à la cherté du coût de la vie….Pour la CDS – Jeunes, les résultats donnent certes la victoire à la Coalition Benno Bokk Yaakar (BBY), mais révèlent également un recul relatif de son électorat, malgré un bilan positif du Président de la République Macky SALL dans tous les plans et domaines: Socio-économique, diplomatique, sportif et infrastructurel..

Msais selon les jeunes, les dissensions, fractures et mésentente au sein de BBY dans de nombreux départements, n’ont pas aidé la Coalition à percer :《De très nombreux dirigeants, de l’Alliance Pour la République (APR) surtout mais pas seulement, ont voulu faire de la démonstration de force, montrer que sans eux, le monde s’arrête de tourner 》, dixit Aminata SARR.Leur section invite l’Etat à un renforcement des politiques économiques et sociales assurant de manière progressive leur souveraineté économique et allégeant considérablement le coût de la vie pour les populations, avec une préoccupation renouvelée et robuste pour l’emploi des jeunes.

S’adressant en direction de leur coalition BBY, la CDS-JEUNES exhorte, dans la période qui s’ouvre, après une analyse lucide des résultats, à consolider les acquis, changer de méthodes et de démarche, à renforcer l’unité et la cohésion en son sein, notamment à la base, pour conserver les acquis en vue des échéances à venir, à comprendre les enjeux de l’heure, en mettant le pays, la nation et son sort au dessus de leur propre carrière.

Et engage leurs responsables à réformer sa gouvernance, en tant que force politique, avec un pilotage plus collégial sur les questions décisives engageant l’avenir de la coalition et à réformer son organisation et son fonctionnement, en structurant la coalition sur l’ensemble du territoire de la base au sommet et dans la diaspora. Il s’y ajoute :《 la section jeunes, exprime en direction de la CDS, son appartenance au camp de l’unité nationale, de la démocratie, de la préservation des acquis républicains, de l’évolution continue vers plus de progrès partagés, de l’émancipation humaine, dans le respect de ce qui fonde la dignité de l’homme》.

Tout en s’engageant à maintenir haut le drapeau de la démocratie, de la République pour la construction nationale dans la justice sociale et l’équité territoriale.Et de lancer un appel solennel à la jeunesse du Sénégal afin de tourner le dos à la violence, aux injures et menaces dans les réseaux sociaux, à s’opposer à la destruction des biens publics et privés, comme option politique, pour la préservation de la paix sociale et de la stabilité des institutions qui seules peuvent nous garantir contre l’insécurité et les coups d’État qui sévissent un peu partout dans la sous -région.

Il faut rappeler par ailleurs que le point de presse a été agrémenté par trois poèmes composés par le Président Momar SAMB. Trois poésies titrées: « L’HYMNE À LA DEMOCRATIE » et dédiées à la JEUNESSE SÉNÉGALAISE, lu par trois charmantes demoiselles toutes des rossignols à la voix suave, membres de la section jeunesse de la CDS, Khadjija DIA, Adja SARAN et Maguette.

Malick Bah

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Verified by MonsterInsights