Samuel Eto’o condamné à une lourde amende par la CAF

 

Samuel Eto’o est désormais fixé sur son sort dans le dossier pour lequel il avait été entendu par la Confédération Africaine de Football (CAF). Selon la décision rendue ce jeudi 4 juillet 2024, le président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) s’en sort sur un volet du dossier, mais d’un autre côté, il est condamné à une lourde amende de 200 000 USD (plus de 120 millions de francs CFA) dans l’affaire .

Epinglé pour avoir signé un contrat d’ambassadeur de marque avec la société 1XBET en échange d’une rémunération, Samuel Eto’o écope d’une lourde sanction. La CAF l’a condamné à payer une amende de 200 000 USD pour violation « des principes d’éthique, d’intégrité et d’esprit sportif prévus à l’article 2 alinéa 3 des Statuts de la CAF ».

Par ailleurs, la CAF blanchit Eto’o dans l’affaire de manipulation de matches et de violation des principes d’éthique et d’intégrité. « Le Jury Disciplinaire a estimé qu’en l’état, il n’y avait pas suffisamment de preuves pour déclarer M. Samuel Eto’o Fils et M. Valentin Nkwain coupables de manipulation de matches », lit-on dans le communiqué de l’instance africaine de football.

Cette décision marque un tournant important pour Samuel Eto’o, qui peut désormais se concentrer sur ses fonctions à la tête de la FECAFOOT, tout en prenant en compte les restrictions imposées par la CAF.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights