Warning: Constant WP_CRON_LOCK_TIMEOUT already defined in /htdocs/wp-config.php on line 91
29 millions de personnes au Sahel ont besoin d’une aide humanitaire - Actualités Sénégalaise et Ouest africaine

29 millions de personnes au Sahel ont besoin d’une aide humanitaire

C’est un nombre record de 29 millions de personnes dans six pays de la région du Sahel touchée par les troubles ont besoin d’une aide humanitaire face à une insécurité «sans précédent» et à une faim croissante, ont averti les Nations Unies et les ONG.

Dans un communiqué publié mardi, les signataires ont déclaré que cinq millions de personnes supplémentaires avaient désormais besoin d’assistance au Burkina Faso, au nord du Cameroun, au Tchad, au Mali, au Niger et au nord-est du Nigéria par rapport à l’année dernière.

Ces dernières années, une grandes parties de l’ouest du Sahel, une région semi-aride située au sud du désert du Sahara, ont été en proie à des violences impliquant de multiples groupes armés.

«Le conflit au Sahel est de plus en plus large, plus complexe et implique davantage d’acteurs armés», a déclaré Xavier Creach, coordinateur Sahel de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et directeur adjoint pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

«Les civils finissent par en payer le prix car ils sont confrontés à un nombre croissant d’attaques meurtrières, de violences sexistes, d’extorsion ou d’intimidation, et sont forcés de fuir, souvent plusieurs fois.»

La région a été plongée dans le conflit en 2012 lorsque des groupes armés ont rejoint une rébellion de séparatistes touaregs ethniques dans le nord du Mali. La France a mené une intervention l’année suivante pour repousser les groupes armés, qui se sont dispersés et regroupés avant de mener leur campagne dans le centre du Mali en 2015, puis dans le Niger et le Burkina Faso voisins.

Le Tchad et les régions du Sahel au nord du Cameroun et du Nigéria sont également en proie à des conflits avec des groupes armés.

La déclaration de mardi, qui a également été signée par le Conseil norvégien pour les réfugiés et les ONG de Plan International, indique que quelque 5,3 millions de personnes ont été déplacées et ont besoin de protection. La violence a conduit à la fermeture de milliers d’écoles dans la région, tandis que 1,6 million d’enfants devraient souffrir de malnutrition aiguë sévère.

«Nous avons vu la faim grimper de près d’un tiers en Afrique de l’Ouest – pour atteindre les niveaux les plus élevés au cours de cette décennie», a déclaré Chris Nikoi, directeur régional du Programme alimentaire mondial de l’ONU.

Il a ajouté que la flambée des prix des denrées alimentaires liée à la violence alimentait la faim et la malnutrition.

Les signataires ont appelé à davantage de financement pour faire face à la détérioration de la situation humanitaire.

«Derrière les chiffres et les données, il y a des histoires de souffrances humaines», a déclaré Julie Bélanger, directrice régionale du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires.

«Sans ressources suffisantes, la crise s’aggravera davantage, érodant la résilience des communautés et mettant en danger des millions d’enfants, de femmes et d’hommes supplémentaires», a-t-elle ajouté.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights