Warning: Constant WP_CRON_LOCK_TIMEOUT already defined in /htdocs/wp-config.php on line 78
DAKAR ABRITE LA 5e RÉUNION DES EXPERTS POUR LE MASSIF DU FOUTA DJALLON. - Actualités Sénégalaise et Ouest africaine

DAKAR ABRITE LA 5e RÉUNION DES EXPERTS POUR LE MASSIF DU FOUTA DJALLON.

《C’est au cours de la Conférence Internationale sur les sols tenues à Dalaba (Guinée) en 1959, que la Communauté Internationale a reconnu la nécessité d’une démarche régionale pour l’aménagement intégré du Massif de Fouta Djallon…. 》. 
C’est par ces mots de Madame Stephen TCHICAYA Bintia, Fonctionnaire Principale Chargée de Politiques au Bureau sous régional de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture  (FAO), pour l’Afrique de l’Ouest, que s’est ouvert ce mardi 22 juin 2021, la 5ème réunion du Comité de Pilotage du Projet de Gestion Intégrée des Ressources Naturelles du Massif du Fouta Djallon (PGIRN – MFD).
Prévue pour une durée de trois jours(22 – 25 juin), cette importante cérémonie, qui a vu la participation des Points Focaux, Représentant les huit pays concernés (Mali, Guinée Bissau, Mauritanie, Niger Guinée, Gambie, Sierra Leone et Sénégal).
a été présidée par Madame Gogo Banel NDIAYE, Conseillère Technique numéro un au Ministère de l’Environnement et du Développement Durable du Sénégal, en présence de Monsieur Sékou SANGARE, Commissaire Chargé de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en Eau de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de Monsieur Adamou BOUHARI, de l’Organisation des Nations Unies pour l’Environnement (ONU – Environnement).
Le projet a pour objectif, d’instaurer une gestion durable des ressources naturelles du Massif du Fouta Djallon sur le moyen et long terme en vue de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations des régions directement ou indirectement tributaires du Massif du Fouta Djallon. 
Pour Madame TCHICAYA, qui se félicite au nom du FAO, d’organiser cette réunion de préparation du Comité de Pilotage, clame:《….La mise en oeuvre de cet important projet contribuera sans nul doute à améliorer la protection de l’environnement, les écosystèmes du massif et améliorer les moyens de subsistance des populations vivants dans le massif》. elle poursuit : 《La réunion aidera à rétablir la confiance, définira une nouvelle réorientation plus efficace du projet, qui permettra de relancer les activités dans tous les pays bénéficiaires, afin d’atteindre ses objectifs assignés》. Et dont les résultats attendus, selon Sekou SANGHARE, Commissaire Chargé de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en Eau de la CEDEAO, sont d’examiner et de s’accorder sur le contenu de ce rapport, de valider les plans de travail……,discuter de l’arrimage institutionnelle du PRAI – MFD à la CEDEAO….Une idée partagée par Madame Gogo Banel NDIAYE, Conseillère Technique Numéro 1 au Ministère de l’Environnement, et ancienne point focal du Projet au Sénégal, qui a salué l’appui sans faille de la FAO et de la CEDEAO, aux côtés des pays du Massif du Fouta Djallon. 
Il est à rappeler par ailleurs que le Massif du Fouta Djallon est constitué de plusieurs hauts bassins qui sont situés au centre de la République de Guinée et se prolonge en Guinée Bissau, au Mali, au Sénégal, en Sierra Leone, et constitue la source de plusieurs grands fleuves internationaux en Afrique de l’Ouest.
Rendez-vous est donc pris, pour la cérémonie de clôture, prévue le vendredi 25 juin 2021.
Malick Bah, Africa Magazine 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *