LE SENEGAL ET LA SIERRA LEONE SIGNENT UN ACCORD D’ENTITÉ CONJOINTE DE COOPÉRATION ÉCONOMIQUE

Sierra-Leone Sénégal

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, le Professeur David J. Francis a signé, le mercredi 29 septembre 2021 à Dakar, un Accord d’Entité Conjointe de Coopération Economique avec son homologue, Madame Aissata Tall Sall, Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur.Les Accords de Coopération Economique Conjointe ouvriront la voie à la création d’un Conseil Economique Conjoint Sénégalo-Sierra-Léonais au niveau ministériel pour promouvoir et faciliter le commerce et la coopération économique entre les deux pays.Les domaines de coopération seront axés sur les minerais et le pétrole, l’énergie, l’industrie manufacturière, l’agriculture, l’élevage, la sécurité alimentaire, la pêche, le commerce, les banques, la science et la technologie et le tourisme.S’exprimant lors de la cérémonie de signature, la Ministre Sénégalaise des Affaires Etrangères, Mme Aïssata Tall Sall, a déclaré : « Nos deux présidents sont des frères et ils veulent une coopération très étroite entre la Sierra Leone et le Sénégal. Nous devons renforcer cette coopération et aller de l’avant dans de nombreux domaines d’investissement afin de développer les deux pays ».Le Ministre Sierra-Léonais des Affaires Etrangères, le professeur David J. Francis, a déclaré que l’accord est le fruit de la visite de Son Excellence le président Julius Maada Bio à son frère, le président Macky Sall du Sénégal. Durant cette visite les deux Présidents ont convenu qu’étant donné la longue histoire des relations bilatérales entre les deux pays, ils devaient désormais se concentrer sur le commerce et les investissements. « La Sierra Leone est une terre d’opportunités d’investissement dans le secteur des mines, du pétrole, du gaz, de l’agriculture, du tourisme, de l’énergie et des infrastructures. Mais ce que nous voulons tirer de cet accord, c’est une leçon du Sénégal, qui a obtenu d’excellents résultats en tant que démocratie stable en Afrique. Nous voulons également apprendre à nous positionner de la même manière que le Sénégal qui a pu obtenir le MCC à deux reprises », a déclaré le professeur Francis. Les deux pays sont conscients des liens fraternels et historiques qui les unissent et considèrent leur intérêt à renforcer la coopération bilatérale sur la base des principes d’égalité, d’intérêt mutuel et de plein respect de la souveraineté des deux pays. Les deux pays établiront un comité ministériel de suivi de l’accord-cadre de coopération économique et chaque partie désignera les membres dudit comité composé des domaines d’intérêt.L’article 4 de l’accord prévoit la création d’une société à but spécial dont le Sénégal et la Sierra Leone seront actionnaires à parts égales. Ladite entité sera constituée par une loi du Parlement de la Sierra Leone et ladite loi, une fois adoptée, sera ratifiée par le Parlement sénégalais ou vice versa pour la mise en œuvre des domaines de coopération. Le présent accord entrera en vigueur à la date de réception de la dernière notification écrite par laquelle les parties s’informent, par voie diplomatique, de l’accomplissement des procédures juridiques internes requises pour son entrée en vigueur. L’accord restera en vigueur pendant une période de cinq ans et sa validité sera ensuite automatiquement renouvelée pour des périodes successives de même durée, sauf si l’une des parties notifie à l’autre son intention de ne pas le renouveler six mois avant sa date d’expiration.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.