LE TEMPS DE L’ACTION CONTINUE À NDAYANE

La petite ville de Ndayane, localité située dans la ville de Thies, a abrité une cérémonie de pose de première pierre d’un PortMultifonctionnel.
Présidé par Son Excellence Monsieur MackySALL, Président de la République du Sénégal et Chef de l’Etat, en présence de tous les Membres du Gouvernement, les membres du Corps Diplomatique, des Hauts Conseillers, des Maires, des Chefs traditionnels et Dignitaires religieux, de la Délégation de DP World et de Monsieur Aboubackar Sadikh BEYE,Directeur du PortAutonomede Dakar et hôte de la cérémonie.
Selon le Président Macky SALL, qui a procédé à la pose de cette première pierre dans une ambiance très chaleureuse, devant une immense foule en liesse venue de Thies, Diass, Ndayane, Yène, Popenguine…,  l’objectif de ce nouveau joyaux est de « décongestionner le port de Dakar, de donner une impulsion maritime à notre pays dans la sous région pour devenir un hub maritime ». 
Il poursuit :《Ce futur port en eau profonde comprendra un terminal à conteneurs sur 300 ha, un chenal maritime de 100 km, la construction d’un quai de 840 m et d’une profondeur de 18 m dimensionné pour accueillir des post-panamax et des navires de 336m de long》.

Le Président SALL, qui a enclenché le processus de réalisations de ces projets par des inaugurations tout azimut, conformément à son Plan Sénégal Émergent(PSE), se veut rassurant :  
《le temps de l’action continue à Ndayane après l’inauguration du Ter le 27 décembre 2021.Tout est fin prêt pour démarrer le projet》.

Un projet qui  s’étend sur 1.200 ha, articulé autour de trois phases pour un investissement de 3.000 milliards, et dont la 1ère phase est financée pour un coût de 448milliards francs CFA, et réalisée par le Groupe Émirati Dubaï Port World.
Il faut rappeler qu’il y aura une deuxième phase, toujours avec le Groupe Émirati qui va construire un deuxième quai d’une superficie de 410m2 et d’un dragage supplémentaire du chenal marin, dont le montant est fixé à 169 milliards de F CFA. 
Selon le Chef de l’Etat, tout le nécessaire sera fait, pour que d’ici deux mois (fin février 2022), les impactés puissent bénéficier de leurs droits.
Malick Bah,

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.