ISRA BAMELE 27 ème MARDI DU BAME S’INTERROGE DE LA LOI SUR LA BIOSÉCURITÉ AU SÉNÉGAL ?

Le siège de l’Institut Sénégalais de Recherche Agricole (ISRA) a abrité ce mercredi 02 novembre 2022, la 27 ème édition du MARDI DU BAME, dont le thème porte sur:《OGM, la loi sur la biosécurité au Sénégal: doit – on s’inquiéter ?》.

Une conférence organisée conjointement par le Bureau d’Analyse Macro-économique de l’ISRA (ISRA-BAME) et l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR), qui s’inscrit en droite ligne du vote de la loi à l’Assemblée Nationale et le débat sur les risques liés à l’usage des OGM (Organisme Génétiquement Modifié).

En effet, ces problématiques ont envahi l’espace public, donnant naissance à un discours passionné, parfois peu controversé, comme celui de Thierno CISSÉ, Coordonnateur du Conseil National de Concertation et des Coopération Ruraux (CNCR):《Nous avons entendu parler du coton bété qui est un OGM au Burkina et tous les problèmes que cela a causé aux paysans en terme de productivité.

Ce qui est plus grave dans tout ça, c’est cette dépendance qu’on va avoir de l’extérieur.Ce sont les multinationales qui maitrisent la technologie, qui la commercialisent avec tout un paquet technologique qu’il faut prendre globalement ».

La 27 ème MARDI du BAME qui a vu la participation d’éminentes personnalités avec de profils complémentaires pour aborder l’étendue et la profondeur des questions, a pour objectif de poser le débat avec des regards croisés de scientifiques, de juristes et de membres de la société civile pour favoriser un dialogue visant à éclairer l’opinion publique.

Oumar BÂ, Maire de Ndiob dans la localité de Fatick (ouest du Sénégal), qui est pour toute politique contribuant à l’autonomisation des paysans, émet des réserves par rapport à leur capacité de s’approprier les OGM.

Il faut rappeler par ailleurs qu’il ya eu six intervenants avec six sous thèmes, il s’agit entre autre de Boniface CACHEU, Juriste, universitaire, de Ndjido Ardo KANE, Chercheur à l’ISRA, de Yaye Kene GASSAMA, Professeur en biotechnologie végétale à l’université Cheikh Anta DIOP (UCAD) de Dakar, puis de Maître Massokhna KANE, Président de SOS Consommateurs du Sénégal et enfin de Omar BÂ, l’Édile de Ndiob, sans oublier le Modérateur Docteur Djiby DIA, Chercheur au BAME et de la Discutante Docteur Laure TALL, Agro-écologue et Directrice de la recherche à l’IPAR, qui vont synthétiser les travaux.

Malick Bah

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Verified by MonsterInsights