l’entreprise Impero Solutions a arnaqué des milliers d’investisseurs en Afrique de l’Ouest

La société canadienne baptisée Impero Solutions, qui proposait des investissements attractifs en ligne, a arnaqué plusieurs milliers d’investisseurs dans le monde à partir de la fin 2020, dont une grande partie en Afrique de l’Ouest. Contactée par une victime, la rédaction des Observateurs a enquêté sur les méthodes de cette société, qui s’est appuyée sur une opération de communication rodée et des documents frauduleux prétendant que l’opération était soutenue par le gouvernement canadien.

Un étudiant en Cote d’ivoire qui a investi environ 1 .2 million de francs CFA  raconte :

j’ai vu beaucoup de témoignages sur YouTube qui m’ont incité à investir. J’ai pris un mois pour étudier l’entreprise en détail, et j’ai vu toutes ces vidéos qui montrent notamment le président d’Impero Solutions vantant les mérites de l’entreprise. C’était la première fois que je me lançais dans une telle activité.

Ce qui m’a vraiment convaincu, c’est le fait que l’entreprise affirmait avoir reçu une autorisation officielle du gouvernement canadien que j’ai pu vérifier par moi-même. Je suis allé sur le site du gouvernement du Canada, et effectivement, j’ai pu trouver par moi-même que cette entreprise était bien inscrite sur les registres officiels.

Avec cet investissement de 1,2 million de francs CFA, je devais recevoir jusqu’à 330 000 francs CFA supplémentaires [soit 500 euros environ, NDLR] au bout de 26 jours. Pour moi, cette somme investie, c’est l’équivalent d’une année de salaire avec mes petites activités.

Selon le Journal de Montréal, la société Impero Solutions opérait également sous d’autres noms comme « Mirollex » et « Onward Capital », qui ont tous cessé de fonctionner le 21 mai. 

Ils étaient enregistrés chez NameCheap, un registre de noms de domaine situé en Arizona, aux États-Unis, et hébergé chez OVHCloud, une entreprise française. Aucun mandat n’a pour l’instant été lancé par la police canadienne pour récupérer les données concernant cette entreprise, selon les différents organismes canadiens contactés par France 24. En revanche, des indices indiquant que cette arnaque pourrait se répéter ont pu être repérés : un site internet baptisée Itron.work présente des similitudes troublantes avec le site Impero Solutions, en particulier la même adresse email, numéro de téléphone et adresse postale associés à Impero Solutions

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.