Warning: Constant WP_CRON_LOCK_TIMEOUT already defined in /htdocs/wp-config.php on line 91
LES TRAVAILLEURS DE LA SENELEC EN COLÈRE CONTRE LEUR DIRECTEUR GÉNÉRAL : UNE MARCHE EN GESTATION - Actualités Sénégalaise et Ouest africaine

LES TRAVAILLEURS DE LA SENELEC EN COLÈRE CONTRE LEUR DIRECTEUR GÉNÉRAL : UNE MARCHE EN GESTATION

Le siège de la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (CNTS), a abrité ce mardi midi, un point de presse du Comité Exécutif, de l’Amicale des Travailleurs de l’Électricité.

 Timothée COLY, Coordonnateur de ladite amicale, est revenu largement sur les quatre points, qui ont constitué l’ordre du jour, de cette déclaration, face à la presse nationale et internationale. 

En effet, Monsieur COLY, s’est focalisé sur la situation des prestataires, leur régularisation, les incohérences du Directeur Général, la gestion nébuleuse et les recrutements politiques des ressources humaines, qui gangrènent la SENELEC:

 《c’est une amicale qui est formée d’hommes et de femmes, qui ont donné toute leur vie à la SENELEC 》.

《Je vous rappelle que le plus petit de cette amicale, a totalisé cinq ans de service au niveau de cette société 》.

Selon lui, à chaque occasion d’embauche qui se présente, ils sont laisés voire marginalisés, au détriment des nouveaux venus, qui n’ont jamais travaillé avec la Société Nationale d’Électricité: 

《la SENELEC, laisse ici ces personnes, qui maîtrisent déjà, le fonctionnement de la boîte, en remplacement des personnes, qui n’ont jamais eu à travailler avec elle 》.

Toujours selon le Coordonnateur, en 2020, l’amicale a rencontré, à maintes reprises, le nouveau Directeur Général, Pap Mademba BITEYE, qui a multiplié les promesses à leur endroit, sans jamais les  tenir: 《il nous a promis de nous embaucher à la fin de l’année 2020》.

 Et pour ne rien arranger, il les a remplacé, pendant qu’ils l’attendaient :

《Au moment où nous attendions ces promesses, il n’a fait que prendre les places que nous méritions, pour les donner à ses militants, ses amis et ses parents 》.

Une situation, que l’amicale déplore, et qui sont aux yeux des membres, qui l’a compose, une injustice dont ils sont le bouc émissaire et l’agneau de sacrifice, à « l’autel » de la SENELEC: 

《On ne peut plus continuer à être exploité au niveau de la SENELEC 》.

《Et à chaque instant qu’une occasion d’embauche se présente, on laisse ces vaillants prestataires, qui font la présentation des factures, des relevés, qui font l’anomalie, le branchement des compteurs, pour les remplacer par d’autres personnes.》. Ce n’est pas normal, et les travailleurs, dénoncent avec la dernière énergie ces magouilles. 

Selon Monsieur Timothée, le Directeur Général de la SENELEC, Pap Mademba BITEYE, a  politisé les recrutements de la Société Nationale d’Électricité du Sénégal, en recrutant des personnes, qui n’ont jamais travaillé dans cette société :

《Vous allez voir, que ces personnes nouvellement recrutées, sont entrain d’être réformées, puisqu’ils ne connaissent rien.  Et ces formations, pourront prendre du temps, avant qu’ils ne s’adaptent au travail 》.

Et le Coordonnateur de poursuivre : 

《Le Directeur Général, pourrait prendre certains d’entre nous, qui maîtrisent déjà le travail. Car ils sont sénégalais, tout leur désir, est de travailler pour le pays, pour un Sénégal Émergent 》.

Il rappelle également les propos du Président de la République Macky SALL, lors de son discours du 03 avril 2021,lançant un appel à la jeunesse : 

《Vous avez tous entendu, le Président de la République, prenant l’initiative d’accompagner les jeunes 》

Avant de marteler avec vigueur :

《Nous n’accepterons plus qu’aucune personne, ne vienne exploiter ce jeune personnel de la SENELEC 》.

《Il ya des retraités de la SENELEC, qui ont créé des Groupements d’Intérêt  Économique (GIE), agréé par la même SENELEC, qui leurs donnent le privilège, pour chaque jour, exploiter ces jeunes, qui sont des pères et soutien de famille 》.

Tout ce que l’amicale demande, c’est la régularisation de tous les travailleurs nationaux. 

Si toute fois, la Direction Générale ne se manifeste pas, en leur faveur, ils descendront dans la rue, pour protester et continuer le combat, jusqu’au jour où le Président de la République, réglera leur situation. 

Malick Bah

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights