LES EX TRAVAILLEURS DE LA SAIPEM EXCÉDÉS: SOLLICITENT L’INTERVENTION DU PRÉSIDENT MACKY SALL.

La Commune de la Patte d’oie a abrité ce mercredi 16 novembre 2022, une conférence de presse des ex travailleurs de la SAIPEM, qui dénoncent un long contentieux qui les opposait à leur ex employeurs (SAIPEM SA et Global Petroprojects Services).

Pour camper le débat, revenons plutôt quelques années en arrière, pour rappeler que SAIPEM est une compagnie (multinationale) italienne créée en 1956 et especialisée dans la recherche et les forages pétroliers et qui emploie au Sénégal plus de 100.000 salariés depuis leur rachat (acquisition) de Boyuigues offshore en 1981.

En 2008, ses actionnaires revendent l’entreprise à une de leur filiale, tout en licenciant et remerciant les travailleurs Sénégalais sans pour autant les dédommager (indemniser). Ce qui constitue une grave entorse au droit du travail.

Et Selon Monsieur Abdou DIEDHIOU, Coordonnateur des ex travailleurs:

《En 2015 le tribunal a déjà fait son premier délibéré, et déclare que les relations de travail ne sont pas établies, et quant on dit que les relations de travail ne sont pas établies, si on fournit des documents comme celle ci, voilà les documents qui liaient SAIPEM et GLOBAL PETROL SERVICE,(il montre à la presse en guise de preuve ndlr) parcequ’ils travaillent en commun, ça c’est ENI, voilà les contrats qui nous ont lié avec les entreprises. Ça c’est une convention maritime que la SAIPEM s’est assurée d’hériter de la compagnie Boyuigue  offshor》. 

Il poursuit :《Maintenant pour décortiquer les liens de SAIPEM GLOBAL PETROLEUM,  je dis que SAIPEM fait partie du Groupe ENI et GLOBAL PETROL est un démembrement du groupe ENI, et tous ces documents ont été mis à la table du juge. Et en première instance, ils ont donné deux délibéré qui stipulent qu’il n’y a pas de conciliation préalable devant l’autorité maritime  et les travailleurs étant conformé à la loi…..》

Monsieur DIEDHIOU souligne également le  mode de recrutement de la multinationale qui emploie le même personnel, alors qu’il n’existe pas de séparation entre ladite multinationale et sa filiale. Une situation qui les arrange et les empêche de recruter. 

 « leurs Logos SAIPEM SA, ENI, Global Pétroprojects Services AG y sont indiqués en haut du page notamment les lettres de licenciements, bulletins, contrats de travails etc ». 

《Nous avons fournis un faisceau d’indice que la cour pourra examiner et prendre en considération dans son ensemble. Toutes ses sociétés sus nommées ont même leur bureau de recrutements et leurs représentants à Dakar au Km 56 route de Rufisque cher SOCOPAO》.

Il s’y ajoute les décisions de justice rendues par les tribunaux qui ne sont pas du tout au goût des ex travailleurs qui sollicitent illico presto l’intervention du Président de la République Macky SALL pour qu’ils puissent bénéficier de leurs droits.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Verified by MonsterInsights