RÉGLER LES PROBLÈMES SOCIAUX-ÉCONOMIQUES EN AFRIQUE DE L’OUEST PAR LA PHILANTHROPIE : UN DÉFI DE TRUST AFRICA.

《Il y a eu beaucoup de conversations qui ont donné naissance à ce projet de développer la philanthropie en Afrique de l’Ouest, comme la culture de la solidarité, du don, l’entraide…. Et nous étions particulièrement intéressés à l’écosystème de la Philanthropie en Afrique de l’Ouest…》.

C’est par ce discours inaugural du Professeur Ebrima SALLDirecteur Exécutif de TRUST AFRICA, qu’a démarré l’atelier de deux jours consacré au Renforcement de l’Écosystème de soutien à la Philanthropie en Afrique de l’Ouest, qui a lieu ce mercredi 28 septembre 2022 à l’hôtel Le Ndiambour de Dakar. 

Une rencontre qui a enregistré la présence de nombreux experts, et représentants des organisations Ouest Africaine, et certains pays de la Commission Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale « CEMAC » et de la Communauté de Développement de l’Afrique de l’Est « SADEC » (Cameroune, Tanzanie…).

L’objectif de cet atelier qui a pour thème: « Renforcer l’écosystème de soutien à la Philanthropie en Afrique de l’Ouest », selon le Directeur Exécutif SALL, est « d’établir des liens, cartographier les acteurs sur le terrain et travailler sur leur vision de l’avenir de la philanthropie en Afrique ».

Mais également de « présenter les résultats d’un projet de recherche visant à cartographier les organisations de soutien à la philanthropie en Afrique de l’Ouest, puis de recueillir de nouvelles informations auprès des participants pour améliorer la carte visuelle des acteurs, notamment en ajoutant la dimension relationnelle et  connexion entre les acteurs »

En effet, selon le Professeur Ebrima SALL, le projet exclusivement réservé à l’Afrique de l’Ouest Francophone, était abandonné au profit de toute la sous région réunie:

《Transcender cette barrière linguistique en unissant toute l’Afrique de l’Ouest, car le profil dans cette région est énorme 》. 

ÉVOLUTION DE LA PHILAPNTHROPIE 

Toujours d’après les explications de l’ancien Secrétaire Exécutif du Conseil pour le Développement de la Recherche en Sciences Sociales en Afrique (CODESRIA) le Professeur SALL, la philanthropie durant des décennies « nous a permis de vivre pleinement ensemble  » et elle a évolué dans l’espace et le temps en prenant de nouvelles formes de naissances (Fondation, Don, Charité, Humanitarisme…).

EXERCICE   IDENTIFICATION 

《Durant les deux jours de travaux, des exercices d’identification se feront par les participants et experts pour voir qui est philanthrope et qui ne l’est pas, car le besoin de cette dernière est énorme》. 

《Mais de Faire reconnaître dans la même mesure « l’importance du rôle que joue la philanthropie », car de nos jours, elle peut régler les problèmes liés à l’alimentation, la santé et elle peut également accompagner les jeunes dans l’absorption du chômage》,dixit-il.

Aude ANQUETIL de l’Organisation Non Gouvernementale « WINGS« , qui a fait une présentation sur l’élaboration du projet, a donné également son avis sur le but de cette rencontre qui est de « Travailler sur les défis et les opportunités dans chaque pays et région, afin d’identifier les recommandations clés pour renforcer le terrain et les mesures concrètes pour y faire face, ainsi que de « Co-construire une feuille de route locale dans laquelle les acteurs locaux se chargeront de renforcer le terrain, en s’appuyant sur les recommandations identifiées par le groupe ».

Il est à rappeler par ailleurs que l’atelier est organisé par TRUST AFRICA et WINGS, en partenariat avec l’African Philanthropy Forum (APF), l’African Philanthropy Network (APN), le Centre for African Philanthropy and Social Investment (CAPSI) à Wits Business School (WBS), Global Fund for Community Foundation (GFCF) et African Venture Philanthropy Alliance (AVPA)

Et cinq pays pilotes ont été choisis pour le lancement: Le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria  et le Togo. 

Malick Bah

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Verified by MonsterInsights