Warning: Constant WP_CRON_LOCK_TIMEOUT already defined in /htdocs/wp-config.php on line 91
Burkina Faso: la grogne des usagers de l’Office de l’eau face à la hausse des factures - Actualités Sénégalaise et Ouest africaine

Burkina Faso: la grogne des usagers de l’Office de l’eau face à la hausse des factures

 

Au Burkina Faso, les abonnés de l’Office national de l’eau et de l’assainissement sont en colère. Depuis plusieurs mois, ils reçoivent en effet des factures de consommation très élevées qu’ils ne comprennent toujours pas. L’office de l’eau rejette toute responsabilité. Or, certains abonnés ont reçu des factures allant jusqu’à un million de francs CFA. Le gouvernement avait saisi cette société d’eau afin qu’elle revoit son système de facturation mais la situation perdure.

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudani

La ligue des consommateurs a rencontré les responsables de l’entreprise afin que ces derniers reviennent à leur ancien système de facturation, c’est-à-dire mensuel. Pour l’instant, la grogne des consommateurs monte et ils menacent de manifester si rien n’est fait.

Contrairement à certains abonnés, les factures d’eau de Gregoire Compaoré n’ont pas subi une hausse importante mais il ne sait pas encore laquelle régler.

« Avant la nouvelle facturation, dès que je recevais la première facture, automatiquement, je savais ce que je devais payer le mois suivant.  Mais avec cette nouvelle facturation je ne m’en sors plus. Vraiment, cela me crée des problèmes ».

La ligue des consommateurs du Burkina Faso a reçu plus d’une centaine de plaintes des abonnés de l’Office de l’eau et l’assainissement.

Dasmane Traoré, président de cette ligue, demande la suspension du nouveau système de facturation.

« Nous avons vu des gens dont la consommation est passée du simple au triple, au quadruple, au quintuple même par moments. Et dans les explications, nous avons compris qu’il s’agissait d’un changement, mais ce changement, véritablement, ne répondait pas à l’assentiment des consommateurs ». 

Au niveau de l’Office national de l’eau et de l’assainissement, le responsable du système d’information explique que cette hausse de la consommation constatée ne provient pas du nouveau système de facturation, lancé il y a quelques mois.

« C’est un relevé tous les deux mois. Cela ne devrait pas créer ces situations que nous vivons aujourd’hui ». 

Après une rencontre avec la ligue des consommateurs et d’autres acteurs de la société civile, l’Office de l’eau prévoit un retour à la facturation mensuelle. « On relève tous les deux mois. Nous prenons cette consommation que nous divisons en deux, pour effectuer les factures mensuelles », nosu explique Meda Denihou Benjamin, directeur du système d’information de l’ONEA.

Ce changement satisfera-t-il toutes les parties ? Les mois à venir nous le diront.

RFI

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights