Warning: Constant WP_CRON_LOCK_TIMEOUT already defined in /htdocs/wp-config.php on line 91
LE CHANGEMENT DIPLOMATIQUE DE LA SIERRA LEONE, DE LA DIPLOMATIE ÉCONOMIQUE À LA DIPLOMATIE DU DÉVELOPPEMENT - Actualités Sénégalaise et Ouest africaine

LE CHANGEMENT DIPLOMATIQUE DE LA SIERRA LEONE, DE LA DIPLOMATIE ÉCONOMIQUE À LA DIPLOMATIE DU DÉVELOPPEMENT

Le nouveau Ministre des Affaires Etrangères de la Sierra Leone, le professeur David Francis, a annoncé une nouvelle approche diplomatique, passant de la diplomatie économique à la diplomatie du développement.

L’ancien Ministre en chef est désormais chargé, en tant que Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, de diriger la diplomatie de la Sierra Leone et de projeter les intérêts de la politique étrangère du pays au sein des Organisations Internationales, régionales, sous régionales et entre les États et les Organisations Internationales non Gouvernementales.

Le Ministre des Affaires Etrangères supervise également les Ambassades, les Consulats et les Représentants Permanents de la Sierra Leone à l’étranger. Le professeur Francis possède une vaste expérience et des connaissances approfondies en matière de collaboration avec un certain nombre de gouvernements, d’agences intergouvernementales (UE et Commonwealth) et d’agences clés des Nations unies (MINUSIL Sierra Leone, MINUL Liberia, UNESCO sur l’éducation à la paix, PNUD sur les infrastructures pour la paix, HCR sur les personnes déplacées au Liberia) ; CEDEAO (mécanisme d’alerte précoce de la CEDEAO et système national d’alerte précoce) ; Union africaine (mécanisme africain d’évaluation par les pairs et reconstruction et développement post-conflit de l’UA).

Avant sa nomination au poste de ministre des Affaires Etrangères, le professeur Francis a été le Ministre en Chef de la République moderne de Sierra Leone pendant trois ans, à compter de mai 2018. À ce titre, il a été l’un des principaux conseillers du Président et était responsable de la supervision, du suivi, de la coordination et de la gestion des performances de 28 ministères du Gouvernement de la Sierra Leone.

En tant que Ministre d’Etat, il a été membre du Conseil National de Sécurité, du Conseil National de Défense, de l’équipe de Gestion Economique, du Conseil National d’Investissement, membre de Sous-Comités Ministériels et membre du groupe de travail présidentiel sur la préparation et la réponse nationales COVID 19.

Le 6 mai 2021, lors de son entretien avec la presse sur l’approche de la politique étrangère de la Sierra Leone, le professeur Francis a déclaré que la politique

étrangère guide les activités et les relations d’un État dans ses interactions avec d’autres États sur la scène internationale.

Les objectifs de la politique étrangère de la Sierra Leone sont inscrits dans le chapitre 10 de la Constitution de 1991 de la Sierra Leone. Les défis mondiaux émergents posés par la pandémie de COVID-19 et la dépression économique mondiale qui l’accompagne, ainsi que la crise socio-politique et de développement, ont incité la Sierra Leone à modifier son approche de la politique étrangère en passant de la diplomatie économique à la diplomatie du développement.

La diplomatie économique est l’utilisation des compétences diplomatiques avec des outils économiques pour faire avancer les objectifs économiques, politiques et stratégiques d’un pays dans la poursuite des intérêts nationaux. Grâce à la diplomatie économique, les États plus faibles n’ont d’autre choix que d’adhérer à la conditionnalité de l’aide financière et de l’aide au développement, à son montant et à ses conditions.

L’agenda de la politique étrangère de la Sierra Leone et son engagement auprès de la communauté internationale seront désormais basés sur la diplomatie du développement, qui se concentre sur la prospérité, la dignité humaine et la durabilité, ainsi que sur les objectifs de développement durable des Nations unies (ODD).

Au cœur de cette nouvelle approche, l’accent est mis sur le commerce et l’investissement dans toutes les relations étrangères bilatérales et multilatérales et les échanges diplomatiques du pays.

Cela permettra d’accroître les investissements directs étrangers, d’améliorer les exportations et de soutenir le programme phare de développement du capital humain du Président, le plan de développement national à moyen terme et l’engagement du manifeste du parti au pouvoir. Ces mesures contribueront finalement à transformer l’économie et à faire du pays un État à revenu intermédiaire.

En plus de cette nouvelle approche étrangère, il y aura une collaboration avec les ministères, les départements et les agences pour commercialiser les potentiels de la Sierra Leone dans l’écotourisme, les sports, les mines, l’éducation, l’agriculture, le commerce et les investissements.

Avant de rejoindre le gouvernement, le professeur Francis était le chef du célèbre Département des Etudes sur la Paix et directeur du John & Elnora Ferguson Centre for African Studies (JEFCAS) à l’université de Bradford au Royaume-Uni.

Il a été commissaire de la Commission Britannique des bourses d’études du Commonwealth et titulaire de la chaire UNESCO d’études sur la paix et les conflits en Afrique à l’université de Bradford. Le professeur Francis était titulaire d’une chaire professorale de recherche en études africaines sur la paix et les conflits, la première jamais créée dans une grande université britannique.

Le professeur Francis a une carrière universitaire impressionnante. Il est titulaire d’un doctorat de l’université de Southampton (Royaume-Uni), d’un diplôme en droit, développement et justice sociale de l’Institut d’études sociales de La Haye (Pays-Bas), d’un diplôme en droits de l’homme de l’Institut Raoul Wallenberg de l’université de Lund (Suède) et d’une licence (avec mention) du Fourah Bay College de l’université de Sierra Leone. Le professeur Francis a publié de nombreux ouvrages, dont dix livres et plus de cinquante articles de journaux, chapitres de livres et documents politiques commandés.

Parmi les ouvrages qu’il a publiés, citons : Paix, démocratie et développement en Afrique Adonis & Abbey Publishers : Londres, juillet 2020 (Ed.) ; African Peace Militaries : War, Peace & Democratic Governance, Routledge, 2016 (Ed.) ; When War Ends in Africa : building peace in divided communities. Ashgate : Mai 2012 (Ed) ; Policing in Africa. Palgrave /Macmillan, avril 2012 (Ed) ; US Strategy in Africa : AFRICOM, Terrorism and Security Challenges. Routledge, février 2010 (Ed) ; Peace and Conflict in Africa (Ed.) London : Zed Books, septembre 2008 (traduit en arabe en mai 2010 par l’Institut de traduction arabe basé en Egypte) ; Uniting Africa : Building Regional Security Systems, Aldershot : Ashgate, janvier 2006 ; Dangers of Co-deployment : UN Cooperative Peacekeeping in Africa (Ed.) Ashgate, 2005 ; The Politics of Economic Regionalism : Sierra Leone in ECOWAS Ashgate.

*Par Ishmael Bayoh*.

*Attaché de Presse, Ambassade de Sierra Leone, Dakar- Sénégal*.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights