Warning: Constant WP_CRON_LOCK_TIMEOUT already defined in /htdocs/wp-config.php on line 91
Le théâtre Daniel Sorano rend hommage à Harlem et immortalise Paul Robeson - Actualités Sénégalaise et Ouest africaine

Le théâtre Daniel Sorano rend hommage à Harlem et immortalise Paul Robeson

La Compagnie du Théâtre National Daniel SORANO, a abrité ce mercredi 14 avril 2021, à son siège, sis à l’avenuede de la République (Dakar), un vernissage de l’exposition dénommée : HARLEM RENAISSANCE. 

En effet, cette exposition en hommage à la ville LUMIÈRE et MILLÉNAIRE, qui est HARLEM, s’inscrit dans le cadre de sa programmation artistique pour la saison 2021.

Monsieur Demba FAYE, Directeur de Cabinet du Ministre de la Culture rappelle : 《En créant notre Compagnie (Daniel SORANO), désormais entrée dans la légende, la jeune République du Sénégal, posait l’un des jalons fondateurs de sa volonté, de montrer à la face du monde, la richesse multiséculaire de son patrimoine 》.

Il poursuit :《Un Patrimoine fondé par la Renaissance, l’Indépendance de la République, l’Esprit de la Civilisation et les Valeurs Noirs》.

Une Richesse et des Valeurs Noirs, que Benjamin Jules ROSETTE, Commissaire de l’exposition, a voulu magnifier, en rendant Hommage à une Ville, HARLEM, à travers un de ses illustres Fils, PAUL ROBERSON un Noir.

La population noire américaine subit un racisme systématique de lynchage et d’une négation d’un droit civique, qui la pousse dans les années 1870, à émigrer vers le nord, plus industrialisé et où le racisme existe incontestablement, mais moins visiblement, systématiquement.

La spéculation d’une crise immobilière sans précédent, et d’autres facteurs, vont organiser, l’exode de la population Noire vers Harlem. 

Après l’assèchement du fleuve Harlem Driver, et l’Hudson Driver, de nouveaux logements Cossus, pourvus de tout le confort moderne, virent le jour au nord de Centrale Park, bien desservis par les nouvelles lignes du métro, ils furent l’objet d’une intense raz de marée, des investisseurs et acquièrent, à bout d’or ces appartements à des fins locatives.

Or les noirs, s’étaient depuis longtemps installés, au nord de la ville.

Avec l’industrialisation croissante des villes du nord, ce fût bientôt des dizaines de milliers de noirs, et de toutes conditions, qui affluèrent et s’installèrent à Harlem.

Harlem est le lieu aux États-Unis, qui accueillit le plus grand nombre des noirs durant le Grand Exode Rural. 

Fuyant la ségrégation raciale, une communauté noire est née à Harlem, avec un quotidien, un espace géographique, social, racial et politique. 

Ces noirs sont marginalisés et opprimés, à longueur de journée, ou ils sont lynchés, pendus et brûlés. 

Comment donc naquit la révolution créatrice de cette ville ?

La Révolution et l’Épopée de cette ville, est née, de par les Expressions Artistiques, de ces Noirs, qui ont été lancées à Paris.

Car il est important de souligner, les moyens de productions artistiques, mis par la capitale de l’hexagone, pour les représentants emblématiques de la Renaissance pour Harlem. 


Et rappeler de l’art, produit à paris par des français, pour Harlem. 

Grâce à sa fortune créatrice et émancipatrice, de ses enfants noirs comme : Lillian Hardin Amstrong, Ada Scott Brown, Cora « Lovie » Austin, Charles Sidney Gilpin, Alain Lock, Walter Francis White, …… La Renaissance de Harlemétait une renaissance intellectuelle et culturelle de la musique, de la danse, de l’art, de la mode, de la littérature, du théâtre et de la politique afro-américains, centrée à Harlem.  

S’agissant de Paul Leroy Robeson , il est née  le 9 Avril  1898 à  Princeton dans le New Jersey   et décédé le  23 Janvier 1976 en Pennsylvanie (Philadelphie). Il était un artiste Noir Américain, musicien et acteur de cinéma, devenu célèbre à la fois, pour ses réalisations culturelles et pour son activisme politique. 

Formé au Rutgers College et à l’Université Columbia , il était un athlète vedette dans sa jeunesse. Il a également étudié le swahili et la phonétique à l’ École d’études orientales et africaines de Londres en 1934. 

Ses activités politiques ont commencé avec son engagement auprès des chômeurs et des étudiants anti-impérialistes, qu’il a rencontrés en Grande-Bretagne et se sont poursuivis avec son soutien à la cause républicaine pendant la guerre civile espagnole et son opposition au fascisme . 

Aux États-Unis, il est devenu actif dans le mouvement des droits civiques et d’autres campagnes de justice sociale. 

Ses sympathies pour l’Union soviétique et pour le communisme, ainsi que sa critique du gouvernement des États-Unis et de sa politique étrangère, l’ont fait figurer sur la liste noire pendant l’ ère McCarthy .

En parcourant l’exposition, on peut voir les très belles photos (affiches)de Paul ROBERSON, et ses Succès cinématographiques comme : L’Empereur JONES, TEATER, The Proud Valley, Body and Soul, Song of Free dom, mais également musicaux: Ol’ Man River, Land of My Fathers, Deep River, qui font partie de ces nombreux répertoires.

L’exposition a été possible, grâce à l’appui de Monsieur Abdoulaye KOUNDOUL, Directeur Général, du Théâtre National Daniel SORANO, qui n’a ménagé aucun effort, pour sa matérialisation, mais également des institutions françaises, qui ont aidé dans la documentation et l’archivage. 

Malick Bah

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights